L’évolution de l’agrégation d’histoire et des concours de recrutement

L’agrégation est le plus ancien des concours de recrutement de professeurs d’histoire et/ou de géographie : elle a été créée en 1830. Elle a subi depuis de nombreuses évolutions, les épreuves ne cessant d’être redéfinies au fil des sessions. L’actuelle formule (quatre écrits, trois oraux) date pour l’essentiel du début des années 1970 : c’est celle qui a duré le plus longtemps.

La composition de géographie est l’épreuve la plus ancienne : elle existe depuis 1837. Les différentes compositions d’histoire se sont progressivement distinguées à partir d’un exercice unique initial. L’explication de document n’a été introduite que tardivement à l’écrit : en 1970 seulement.

Du côté des oraux, la leçon a été longtemps l’épreuve reine, en histoire comme en géographie. Depuis 1970 elle a été remplacée par des épreuves d’explications de documents qui avait disparu… en 1894. Seule la leçon hors-programme subsiste ; elle n’avait cependant été créée qu’en 1907. D’autres épreuves ont existé de façon plus ou moins éphémères, basées sur des interrogations entre candidats, sur des exercices de pédagogie (notamment la correction d’une copie !), sur un mémoire de recherche (celui du Diplôme d’études supérieures, le DES)…

A noter également qu’entre 1885 et 1970, les écrits d’admissibilité donnaient accès à un ou plusieurs oraux d’admissibilité, lesquels ouvraient ensuite la voie à l’oral ou aux oraux d’admission. L’organisation en deux étapes (écrits d’admissibilité/oraux d’admission) n’a été rétablie qu’en 1970.

Nous donnons ci-dessous, en trois infographies, un panorama des évolutions des épreuves écrites et des épreuves orales, ainsi que des différents concours qui ont existé.

Bibliographie :

Patrick Garcia, Jean Leduc, L’Enseignement de l’histoire en France de l’Ancien Régime à nos jours, Paris, A. Colin/VUEF, 2003, p. 287-295.



Citer ce billet
Jean-Charles Geslot (2023, 25 avril). L’évolution de l’agrégation d’histoire et des concours de recrutement. Histoire et culture au XIXe siècle. Consulté le 20 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/pjpk

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.